Edition 16 – Les Galettes du Monde – Organisateurs de festival

Les Galettes du Monde

Découvrez l’expérience des vice-présidentes Vanina et Nathalie pendant le festival !

Available Downloads:
Catégorie :

Description

Portrait

Vanina et Nathalie binôme de choc sur l’organisation du festival. Nous sommes, Vanina et Nathalie, respectivement vice-présidente et secrétaire du festival les Galettes du monde. Au-delà des actions propres à ces fonctions et d’une pléthore de missions transversales, de la construction générale de l’évènement, nous sommes chargées de piloter l’organisation de la trentaine d’associations de pays, de réaliser le recrutement et
l’accueil des bénévoles, la com’ tout au long de l’année et de la décoration du site. Nous coordonnons et menons à bien l’édition annuelle avec le Bureau du Festival et en collaboration avec un noyau dur d’une cinquantaine de responsables d’équipes.

Votre parcours

Vanina : Pour ma part, je suis dans le monde associatif depuis que je suis toute petite et j’ai la trentaine aujourd’hui. J’ai participé à l’organisation de la fête de l’âne qui a précédé le festival Les Galettes du Monde dont le premier rendez-vous fut en 2006. Il s’agissait d’une fête sur une journée rassemblant environ 1 000 personnes et, en moins de 20 ans, nous offrons un festival sur deux jours avec plus de 20 000 personnes. Nous pou-vons être fiers de ce parcours.
Nathalie : Et notre parcours est celui de tous les bénévoles, nous avons commencé par de toutes petites missions qui ont grandi en même temps que le festival.

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers ce domaine ?

Vanina : Mes parents sont très engagés dans le monde associatif, et dès notre plus jeune âge avec mon frère, Florent, nous avons toujours aidé dans un certain nombre d’associations. Le monde associatif c’est une véritable école de la vie, en plus de favoriser les rencontres, cela nous a permis d’être, je crois, plutôt débrouillards, et surtout d’acquérir des savoir-faire et savoir-être ainsi que d’être hyper fusionnels.
Pour Nathalie : C’est le hasard d’une rencontre, j’étais nouvelle résidente dans la région et le bénévolat me semblait être le bon moyen de rencontrer du monde. Mes parents m’avaient également toujours habituée à les suivre dans le monde associatif.

Qu’elle est votre source de motivation ?

Vanina : Préparer un tel festival, me demande un temps incroyable. Il faut de l’énergie. Toutefois, quand je vois tous les sourires (bénévoles, festivaliers, artistes, associations de pays, partenaires), les actions menées grâce au festival, je me dis, chouette, je n’ai pas fait tout cela pour rien.
Nathalie : Ce Festival est une invitation au voyage, en deux jours vous faites le tour du Monde. A chaque stand vous êtes baignés dans une atmosphère qui reflète le pays qui l’occupe, vous partagez des odeurs de mets, d’épices mais également l’ambiance musicale, des traditions, le tout dans la joie et le sourire de chacun.

Comment décririez-vous votre rôle à des enfants ?

Vanina : Un bénévole offre de son temps, dans le but de passer des moments agréables, de partage, de convivialité, de rire avec d’autres pairs. Le festival met un point d’honneur à solliciter la jeunesse du Pays d’Auray car les jeunes sont les acteurs du territoire de demain. J’ai à cœur que
les générations se parlent, que les attentes, inquiétudes de la jeunesse soient entendues et quand nous le pouvons qu’elles puissent être honorées. Il faut que les gens se parlent à nouveau, laissons nos écrans et PARTAGEONS. J’ai plusieurs craintes, partagées par bon nombre, que l’individualisme et les responsabilités puissent conduire le bénévolat à péricliter et d’aller droit dans le mur si nous ne réagissons pas suffisamment rapidement. Les jeunes avec qui nous avons noué des partenariats ont réalisé des actions incroyables. Ils ont plein d’idées et
les proposent avec beaucoup de joie et d’entrain.
Pour Vanina comme pour Nathalie, le bénévolat est une merveilleuse façon de rencontrer, échanger et partager.

Quelle épreuve marquante avez-vous dû surmonter pour réussir aujourd’hui ?

Vanina : Je n’irais pas jusqu’à parler d’épreuve à surmonter. Toutefois, il nous faut faire preuve de réactivité face aux imprévus, aux
urgences, être force de proposition, et surtout analyser chacune des situations avant de prendre des décisions.
Pour Nathalie : Cela a été de se surpasser, de se faire confiance et d’accepter des missions qui à priori n’étaient pas faites pour moi et d’anticiper, de voir loin, toujours plus loin pour que tout se passe bien le jour J.

Dans la peau de quelle personne souhaiteriez-vous vous mettre le temps d’une journée ?

Vanina : Dans celle d’une chanteuse ahhh mais vous me reposerez la question dans au moins 20 ans 😉
Nathalie : Dans celle d’un Festivalier ! s’il y bien un rôle que nous n’avons jamais tenu ni l’une, ni l’autre c’est celui du visiteur qui arrive et découvre ce festival. Nous n’avons jamais le temps de flâner sur le site et de prendre le temps de voir tout ce qui s’y passe.
Pour terminer, l’interview avez-vous une anecdote amusante qui a pu vous arriver au cours de ses années
d’expériences. Il arrive tellement de choses à notre binôme que nous ambitionnons d’écrire un livre

Festival des Galettes du Monde
Samedi 24 & Dimanche 25 Août 2024 -Sainte-Anne d’Auray Morbihan (56)
https://www.festivalgalettesdumonde.fr/