Edition 12 – Vincent Buon – Appiculteur

Vincent Buon – Appiculteur

Je pratique l’apiculture depuis mon plus jeune âge, ça a toujours été une passion pour moi. Alors, j’ai souhaité allier mon activité professionnelle avec ma passion et mes valeurs.

Découvrez son interview !

Available Downloads:
Catégorie :

Description

Pouvez-vous nous faire un résumé de votre portrait :

Je m’appelle Vincent, j’ai 55 ans. Je suis originaire d’EVREUX en Normandie et cela fait 33 ans que j’habite dans le Finistère, près de Concarneau. Je suis chef d’entreprise et gère le magasin NATURAPI VANNES depuis 4 mois.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours

Après plus de 30 ans d’expérience dans le secteur de la Supply chain en industries agroalimentaires, j’ai engagé une reconversion professionnelle en 2022 pour ouvrir mon magasin dédié au matériel d’apiculture et aux produits de la ruche.

 

Pourquoi vous êtes-vous tourné vers ce domaine ?

Je pratique l’apiculture depuis mon plus jeune âge, ça a toujours été une passion pour moi. Alors, j’ai souhaité allier mon activité professionnelle avec ma passion et mes valeurs. C’est ainsi que NATURAPI VANNES est née.

 

Y a-t-il quelqu’un qui vous inspire ?

Je dirais mon grand-père puisque c’est lui qui m’a initié à l’apiculture et m’a appris le respect de la nature. C’est grâce à lui si aujourd’hui l’apiculture est ma passion.

 

Comment décririez-vous votre métier à des enfants ?

C’est un métier qui nécessite de bien connaître le monde des abeilles pour pouvoir conseiller au mieux les clients apiculteurs de loisir ou professionnel. C’est aussi un métier où il faut être accueillant.

 

 

Quelle épreuve marquante avez-vous dû surmonter pour réussir aujourd’hui ?

Le plus difficile dans le projet de création de NATURAPI VANNES a été de trouver un local commercial adapté à ma future activité, bien situé et facile d’accès. Cela m’a pris plus de 6 mois de recherches avant de trouver !

 

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui souhaite faire ce métier ?

Pour faire ce métier, il faut être enthousiaste, positif et aimer partager sa passion avec les clients. Il faut aussi avoir une soif de l’apprentissage pour continuer à progresser.

 

Qu’elle est votre source de motivation ?

Ma source de motivation première, je la puise dans l’idée que je participe  à la préservation de la biodiversité et notamment des pollinisateurs. Ça me tient aussi beaucoup à cœur d’aider des jeunes à s’installer en apiculture.

 

Dans la peau de quelle personne souhaiteriez-vous vous mettre le temps d’une journée ?

Si je pouvais, j’aimerais pouvoir être un vigneron élaborant sa cuvée dans son chai. Cela me plairait beaucoup.

 

Pour terminer, l’interview avez-vous une anecdote amusante qui a pu vous arriver au cours de ses années d’expériences.

Un soir, je suis appelé pour récupérer un essaim situé dans une haie. Je le transvase donc dans une ruchette, mais à peine installé, je le vois ressortir et s’envoler vers le rucher de mon voisin ! J’ai au moins fait un heureux !