Edition 11 – Que planter dans son jardin : septembre – octobre 2023

Vous ne savez pas quoi planter en septembre – octobre ?

Vous êtes au bon endroit !

Laissez-vous guider par nos idées à travers les mois !

 

Available Downloads:
Catégorie :

Description

Que planter dans son jardin ? Septembre

Potager

  • Repiquer : les chicorées frisées et scaroles sous un voile de forçage
  • Semer : mâche, cerfeuil, oignons, épinard, poireaux et radis. Semez également du persil en pot pour l’hiver.
  • Planter : les fraisiers ! Petit rayon de soleil de ce mois de septembre, les fraisiers adorent le sol à la fois chaud et humide de cette fin de saison
  • Récolter : tous les légumes racines, les pommes de terre (en continuant de les laisser sécher sur place avant de les rentrer), les pétioles de rhubarbe, et les dernières tomates que vous pourrez laisser mûrir au soleil.

Jardin d’ornement

  • Comme pour le mois précédent il vous faut supprimer régulièrement les fleurs fanées de vos massifs, surtout des dahlias, pour obtenir de futures fleurs bien vigoureuses.Rabattez les hampes florales des roses trémières et donnez de l’engrais bio à tous les rosiers.Il est désormais temps de planter les bulbes récupérés au printemps dernier. Les bulbes de narcisses doivent quant à eux être desserrés une année sur deux.Semez également les coquelicots (pour obtenir des fleurs dès le printemps prochain), ainsi que les chrysanthèmes.
    Repiquez en place les bisannuelles ayant atteint une taille satisfaisante.Pour ceux n’ayant pas eu le temps de s’y prendre en août, il est encore temps de bouturer les rosiers, les fuchsias et les géraniums. Procédez à la division de touffes de pivoines.Récoltez les graines de capucines, de soucis, d’œillets d’Inde, de lupins et des belles-de-nuit. Avant de renfermer les graines dans un récipient (opaque de préférence), laissez-les sécher à l’air libre pour éviter que l’humidité ne les fasse pourrir.

Verger

  • En septembre, le verger décide lui de vous réconforter dans cette période difficile en vous offrant un maximum de récoltes pour un minimum de travail. En effet le seul effort à fournir (ou presque) durant ce mois est de se déplacer pour aller cueillir les fruits. La cueillette des mûres continue, tandis que celle des raisins débute. Pour que les raisins murissent bien, supprimez les feuilles apportant trop d’ombre aux grappes.
  • L’heure est également à la récolte pour les pommes, les poires, les pêches et les prunes. De quoi faire nombre de tartes et de confitures variées.
  • Pour assurer une bonne hygiène et santé à votre verger, ne laissez pas les fruits pourrir au pied de l’arbre, et ne jetez surtout jamais de fruits malades au compost.
  • Nettoyez régulièrement les fraisiers et retirez les stolons.
  • Enfin, c’est le mois idéal pour greffer vos cerisiers !

Au jardin en octobre : que planter, semer et faire en octobre ?

« Octobre le beau, offre au jardinier son repos »… Enfin ! Vous dites-vous. Malheureusement ce beau dicton n’est que pure invention de ma part, histoire de commencer sur une note plus légère et enthousiasmante. La vraie version est la suivante : « Octobre le vaillant, surmène le paysan » (Avouez que c’est tout de même moins encourageant !).

En effet, ce n’est pas encore ce mois-ci que le jardinier pourra se reposer côté jardin. Pour ceux qui espéraient encore un éventuel temps-mort, autant passer aux aveux : cela n’arrivera jamais. Le jardin aura toujours une occupation sous le coude pour vous distraire. Mais avouez-le, au fond, vous aimez ça. Que serait le jardinier sans un petit coin à biner, une plante à rempoter, ou un arbre à tailler. C’est pour lui éviter un tel sentiment d’inutilité que le mois d’octobre lui procure son lot de labeur. Ce travail va principalement consister aux dernières récoltes et à la préparation du terrain pour la saison froide.

Le potager en octobre

La vie au potager est assez calme durant cette période et les parcelles se vident petit à petit. Il est temps de récolter et de stocker les légumes au sec pour pouvoir les conserver. Pour éviter qu’ils ne pourrissent sous le coup de l’humidité, ramassez vos légumes le matin, puis laissez-les sécher toute la journée. Les derniers potirons peuvent entre autres être récoltés avec délicatesse (les chocs ont tendance à les abîmer), puis être conservés sur un lit de paille. A la fin du mois, stockez les carottesnavetsbetteraves et radis noirs. Conservez-les dans l’obscurité entre deux couches de sable.

Le semis de radis noir est toujours possible, mais il va falloir les placer sous châssis pour qu’ils ne meurent pas de froid.

Vous pouvez également planter l’ail et l’ échalote.
Les céleris doivent quant à eux être liés pour les faire blanchir.

Les oignons de début août doivent être repiqués.

Enfin, préparez le terrain pour la saison prochaine. Étalez votre compost sur les parcelles de jardin désormais vides, puis bêchez le tout. Cela permettra d’enrichir le sol tout en l’ameublissant.

Le verger en octobre

La récolte

Au verger aussi, l’heure est aux dernières récoltes. Il est temps de ramasser, de conserver, et de passer à la confection des confitures et autres douceurs fruitées ! Vous pouvez notamment récolter les dernières pommes et poires (de préférence avant le 20 octobre, elles se conservent généralement mieux), et les stocker dans un local frais et bien aéré.

Les raisins sont à récolter dans la première quinzaine d’octobre. Les noix et noisettes peuvent quant à elles être récoltées dès qu’elles commencent à tomber naturellement de l’arbre.

Pour les kakis, attendez que les feuilles soient déjà tombées. Ce fruit a la particularité d’être encore plus gouteux lorsqu’il est très très mûr, voire presque blet.

Les coings peuvent être cueillis lorsqu’ils ont perdu leur duvet.

La plantation

Le point important au verger, c’est qu’octobre marque le début de l’automne, et donc le début de la période de plantation des arbres fruitiers. Il vous reste encore un peu de temps pour passer à l’action, mais il est temps de songer sérieusement à la question, et de réfléchir aux éventuels nouveaux venus.

Entretien

Avec l’arrivée de l’automne, les arbres vont rentrer dans leur période de dormance, autrement dit le meilleur moment pour passer à l’élagage des gros sujets.

Taillez également les kiwis en coupant les rameaux ayant beaucoup fructifié.

Débarrassez les framboisiers et ronces à mûres de leurs parties mortes.

N’oubliez surtout pas de continuer à ramasser les fruits au sol, ou momifiés sur les branches, et de les brûler.

Le jardin d’ornement en octobre

De même que le jardin d’ornement est celui qui pâtit le plus des grandes chaleurs, c’est également lui qui souffre le plus des hivers trop rudes. Il va donc falloir préparer tout ce petit monde pour qu’il puisse survivre sans trop d’encombres.

Cela passe par rentrer les plantes trop frileuses telles que les orchidées, les hibiscus et la plupart des plantes vertes.
Les géraniums et laurier-rose doivent être placés dans un local frais et bien aéré. Profitez-en pour les tailler à 10cm.
Rentrez également les agrumes.

Retirez les plantes annuelles en train de faner, et coupez les hampes florales des roses trémières, et les fleurs fanées des crocosmias.

Les dahlias sont fragiles et risqueraient de courber sous les vents un peu plus virulents de l’automne. Il est donc plus prudent les tuteurer.

Vous pouvez dès à présent planter les bulbes de printemps en profondeur, en les recouvrant d’une couche protectrice, comme de la tourbe.
Divisez et replantez les plantes vivaces, ainsi que les rosiers. Paillez le sol afin de protéger les racines.