Edition 06 – Pascal Herpa – Photographe

Pascal Herpa – Photographe

Je m’appelle Pascal Herpa j’ai 49 ans et je suis passionné de photo depuis mon plus jeune âge, j’en ai donc fait mon métier.

Je pratique la photo depuis 35 ans, tous thèmes avec une préférence pour les paysages.

Découvrez son interview !

Available Downloads:
Catégorie :

Description

Votre portrait :

Je m’appelle Pascal Herpa j’ai 49 ans et je suis passionné de photo depuis mon plus jeune âge, j’en ai donc fait mon métier.
Je pratique la photo depuis 35 ans, tous thèmes avec une préférence pour les paysages.

Quel parcours avez-vous eu ?

Après une 3ème en apprentissage dans le domaine de l’hôtellerie restauration je me suis engagé et je suis resté 5 ans dans l’armée de terre. Ce domaine ne me convenait plus et je me suis réorienté. C’est ainsi que j’ai occupé pendant quelque temps le poste de directeur pour un groupe d’investisseur hôtelier. Je cultivais toujours ma passion pour la photo et c’est il y a une dizaine d’année que j’ai décidé d’en faire mon métier.

Après une 3eme, apprentissage en hôtelière restauration, puis 5 ans à l’armée de terre.
J’ai postulé pour un poste de directeur pour un groupe d’investisseur hôtelier. Passionné de photos depuis l’âge de 12 ans, j’ai décidé d’en faire mon métier, que j’exerce depuis une dizaine d’année.

Pourquoi s’être tourné vers ce domaine ?

La photographie est ce qui me permet de rester connecter avec l’humain et notre environnement quoiqu’il arrive.

Y a-t-il quelqu’un qui vous inspire ?

Sadhguru est un guru indien, maître yogi et mystique fondateur de la Fondation Isha, une organisation sans but lucratif de yoga. Guide spirituel, il compte des millions d’adeptes à travers le monde.
Il apporte un point de vue différent des évènements de la vie et à travers ses explications très simples, il m’a permis de relativiser lorsque je rencontrais quelques épreuves

Comment décrierez-vous votre métier à des enfants ?

La photographie permet de continuer à voir notre monde, comme eux le voie avec simplicité et sincérité

Quelle épreuve marquante avez-vous dû surmonter pour réussir aujourd’hui ?

J’ai dû apprendre à ne plus faire de fixation sur le nombre de photographe sur le marché et à tenir compte des remarques objectives afin de me remettre en question et de pourvoir évoluer.

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui souhaite faire ce métier ?

Si vous ratez vos clichés, persévérez, c’est une profession où l’on doit ne pas se décourager

Qu’elle est votre source de motivation ?

Mes séances photos sont motivées par la transmission de ce que je considère essentiel, c’est-à-dire le vrai. Je crois en mon prochain et à en la beauté du monde.

Dans la peau de quelle personne souhaiteriez-vous vous mettre le temps d’une journée ?

Je choisirai Alexandre Astier, pour sa réflexion sur l’humain et son évolution.

Pour terminer, l’interview avez-vous une anecdote amusante qui a pu vous arriver au cours de ses années d’expériences.

Lors d’une session de photo avec un modèle dans la forêt et afin de la détendre, nous nous sommes promenés dans celle-ci. Au bout de 10 min des gens ont courus vers nous…. Et ce n’était pas des gens mais des biches. Et elles ont posés pour moi pendant au moins 5 min.