Edition 04 – Vincent Le Grumelec – Animateur

Vincent Le Grumelec – Animateur

Homme aux multiples talents : chanteur, présentateur et conseiller en évènements. Vincent le Grumelec à démarré dans le monde de la musique en 1990 et a créé une société d’animations en 1996. Il fait partie du groupe RHUM ET EAU – RHUM ARRANGÉ, spécialisé dans la chanson de mers .En tant que présentateur, il intervient sur de nombreux évènements : foires, salons, séminaires, soirées privées.

 

Découvrez son interview !

Available Downloads:
Catégorie :

Description

Votre portrait :

Je suis chanteur, présentateur et conseiller en évènements. J’ai démarré dans le monde de la musique en 1990 et j’ai créé ma société d’animations en 1996.

Je fais partie du groupe RHUM ET EAU – RHUM ARRANGÉ, spécialisé dans la chanson de mers.

En tant que présentateur, j’interviens sur de nombreux évènements : foires, salons, séminaires, soirées privées.

On peut me retrouver au Nautic de Paris, à la Semaine du Golfe, à la Route du Rhum, à la Foire de Vannes, au Salon du Chocolat de Lorient, etc… Et sur Tébésud dans l’émission « Ça valait le détour ».

Pourquoi s’être tourné vers ce domaine ?

Ça s’est fait tout naturellement, au fil des rencontres depuis le lycée.

Et quand on a goûté à ce secteur d’activités, difficile de faire autre chose !

Mon travail est d’amuser les gens, y’a pire !

Quel parcours avez-vous eu ?

J’ai démarré en tant que musicien d’orchestre avant de créer le groupe Rhum et Eau en 1994.

Je suis ensuite passé presque naturellement au micro dans les quinzaines commerciales puis les salons.

J’ai également été DJ , d’abord en discothèque , puis pour des soirées privées.

Je n’arrive pas à faire tenir mon CV sur une page …

Y a-t-il quelqu’un qui vous inspire ?

Mes parents et mes enfants !

Professionnellement, Nagui m’a beaucoup inspiré au début.

Comment décririez-vous votre métier à des enfants ?

Très simplement ! Je prends un micro et je chante !

Le métier de chanteur est très facile à imaginer pour les enfants.

Celui de présentateur, c’est différent : les enfants pensent que je connais tous les animateurs que l’on voit à la télé !

Quelle épreuve marquante avez-vous dû surmonter pour réussir aujourd’hui ?

« Surmonter » me paraît un terme très fort.

Je dirais que j’ai été plutôt chanceux.

La seule chose qui aurait pu me dégoûter d’entreprendre c’est l’administration !

On ne nous motive pas et ne nous facilitons pas la tâche quand on veut avancer …

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui souhaite faire ce métier ?

Toujours positiver. Un peu à la créole je dirais : « Pa Ni Pwoblem ». Il n’y a jamais de problème, il y a toujours une solution !

Qu’elle est votre source de motivation ?

L’envie ! Et avoir l’avantage de vivre de sa passion. Le jour où j’irai au boulot à reculons, j’arrête !

Avez-vous une anecdote amusante à nous partager?

Il y en a tellement ! Mais une gifle reçue un jour sur scène par une dame de la haute bourgeoisie parce que je chantais « Hexagone » de Renaud, ça vaut son pesant d’or ! Les  musiciens qui m’accompagnaient en pleuraient de rire !