Edition 02 – Serge Le Borgne – Pâtissier

Serge Le Borgne – Patissier

Passionné par la pâtisserie depuis son plus jeune âge, Serge Le Borgne, prend toujours autant de plaisir à créer et réaliser de nouvelles recettes adaptées aux saveurs actuelles. Perfectionniste, il a le souci du détail, cela lui a permis, par exemple, de réaliser des robes en chocolat /caramel lors de l’évènement annuel du Salon du chocolat et gourmandises de sa région. Il a également créé son entreprise de crèmes caramel au beurre salé depuis 2014 qui ne cesse de progresser et bénéficie d’une belle réputation pour la qualité de ses produits.

Découvrez son interview !

Catégorie :

Description

Votre portrait :

Passionné par la pâtisserie depuis mon plus jeune âge, je prends toujours autant de plaisir à créer et réaliser de nouvelles recettes adaptées aux saveurs actuelles.

Perfectionniste, j’ai le souci du détail. Pour ma part je trouve que c’est une qualité dans mon métier.

Cela m’a permis, par exemple, de réaliser des robes en chocolat /caramel lors de l’évènement annuel du Salon du chocolat et gourmandises de ma région.

A côté de cette activité, j’ai créé mon entreprise de crèmes caramel au beurre salé depuis 2014 qui ne cesse de progresser et bénéficie d’une belle réputation pour ma qualité des produits.

Pourquoi s’être tourné vers ce domaine ?

Lorsque j’étais petit j’attendais avec impatience le mercredi après-midi pour aller faire des recettes avec ma grand-mère. Au départ les gâteaux étaient simples à réaliser comme le classique du gâteau au yaourt.

J’ai compris que je pouvais modifier l’ordre des ingrédients ou ajouter de nouvelles saveurs pour créer de nouveaux desserts.

Ma grand-mère transmettait son savoir avec passion et j’étais admiratif.

Quel parcours avez-vous eu ?

Titulaire à la base d’un CAP Pâtissier Confiseur, chocolatier, glacier et d’un BEP Pâtissier, j’ai aussi effectué plusieurs stages dans différentes grandes maisons de boulangerie pâtisserie.

Fort de ces expériences et de mon savoir-faire, mon parcours a été diversifié.

J’ai travaillé essentiellement dans l’artisanat en tant que pâtissier et participé à différentes activités en lien avec mon métier.

J’ai ainsi enseigné dans un ESAT auprès de personnes défavorisées, corrigé les examens du CAP Pâtissier et présenté des cours collectifs sur thèmes.

Y a-t-il quelqu’un qui vous inspire ?

Bien entendu, ma grand-mère !

Comment décririez-vous votre métier à des enfants ?

Je leur dirais que c’est un métier dur, qui demande rigueur et concentration mais qu’il permet d’être dans l’échange et le partage de moments conviviaux.

Quelle épreuve marquante avez-vous dû surmonter pour réussir aujourd’hui ?

J’ai oublié souvent de faire des grasses matinées.

Quels conseils pourriez-vous donner à une personne qui souhaite faire ce métier ?

Rester concentré sans être déstabilisé par le manque de motivation ou la fatigue. Persister dans l’amour du métier.

Dans la peau de quelle personne souhaiteriez-vous vous mettre le temps d’une journée ?

Une petite souris pour voir les réactions des clients lorsqu’ils goûtent à mes créations gustatives.

Avez-vous une anecdote à raconter ?

Il y a quelques années, lors de la création de ma nouveauté de crème de caramel au whisky, je devais évaporer l’alcool avant de l’incorporer dans la recette.

Ce jour-là je me suis rendu compte qu’il fallait fabriquer ma crème de caramel au whisky en fin de journée pour pouvoir mieux dormir le soir…